Analyse : La création d’une nouvelle fonction

La création d'une nouvelle fonction

La création d’une nouvelle fonction

On vous demande de créer quelques chose de complètement neuf au sein de votre société, de créer une nouvelle fonction, et vous vous demander comment faire. Cet article va vous donner quelques trucs et astuces pour vous permettre de bien démarrer.

En premier lieu, vous devez commencer par réaliser une première étude rapide de ce qui vous est demandé pour être sûr de bien cerner les besoins, les attentes, les limites et les contraintes. Pour cela, rien de tel que d’utiliser la méthode QQOQCP (voir l’article Évaluation de la charge d’un projet : Utilisation du QQOQCP).

Une fois cette première étape réalisée,  je vous recommande de lancer une analyse sur la méthode de réalisation du projet en vous posant les questions suivantes :

  • Est-il possible de trouver, sur le marché, un ou plusieurs progiciels ou solutions techniques qui puissent répondre en partie ou en totalité à la problématique posée ? Si oui, quels seraient les coûts associés à sa mise en oeuvre et quelles seraient les contraintes et limites associées ?
  • Est-il possible de se baser, pour au moins une partie du projet, sur une solution déjà existante au sein de la société ? Si oui, dans quelle mesure et quelles seraient les contraintes et les limites associées ?
  • Quels seraient les coûts, les contraintes et les limites d’une solution entièrement développée en interne ?

Dans cette analyse, vous devrez à la fois étudier la partie réalisation et mise en place du projet mais aussi l’ensemble du cycle de vie du projet. Ceci est d’autant plus important que certaines contraintes ou limites, pour un type de solution, peuvent rendre celles-ci caduques ou alors très coûteuses dans le temps.

Une fois que vous aurez identifié la meilleure solution pour la réalisation du projet, vous devrez, en tant que chef de projet, vérifier que la demande correspond bien à un besoin réel de votre société. Et, pour cela, rien de tel que de calculer le retour sur investissement du projet.

Puis, vous pourrez vous lancer dans la création d’un premier planning pour le projet. Ceci vous permettra de finaliser votre analyse initiale et vous donnera une vue complète et globale du projet.

Pendant le déroulement de toutes ces étapes, il ne faudra pas non plus hésiter à réaliser, si nécessaire, des réunions de cadrages pour bien cerner tous les contours du projet, mais aussi pour vérifier votre bonne compréhension des demandes et des attentes de vos clients. Pour qu’une réunion de cadrage soit efficace, vous devrez la préparer comme toute autre réunion en prenant soin d’avoir un ordre du jour précis, mais surtout en s’assurant que les personnes clés, capables d’apporter des réponses à vos questions seront bien présentes lors de la réunion.

Une fois que vous serez en possessession de toutes ces informations, vous pourrez organiser, avec les représentants des clients et les décideurs du projet, la première « vraie » réunion qui sera l’occasion de valider le démarrage effectif du projet. Cette réunion, c’est ce qu’on appelle la réunion de lancement du projet que je vous présenterai plus en détail dans un autre article.

 

Ce contenu a été publié dans Analyse, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *