Le triptyque Coût – Délai – Qualité

Le triptyque Coût - Délai - Qualité, l'ABC du chef de projet

Le triptyque Coût – Délai – Qualité, l’ABC du chef de projet

Lorsqu’on parle des grands principes d’un projet, qu’il soit lié à l’informatique ou pas, on cite souvent le triptyque coût – délai – Qualité comme étant les 3 axes qu’il faut savoir maîtriser pour mener son projet à bien. Et, ce n’est pas loin de la vérité.

En effet, si le projet est d’excellente qualité, mais qu’on fait exploser les coûts, il est probable qu’il ne soit pas possible de le terminer ou alors qu’on ne puisse jamais obtenir un retour sur investissement.

De même, si on doit livrer un projet à une date précise, par exemple un site web spécifiquement conçu pour les fêtes de fin d’année, et qu’on le livre en retard, en janvier  pour notre site web, il est possible que celui-ci ne serve plus à rien au final où que le décalage entraîne des coûts ou des pertes importantes pour le commanditaire du projet.

On pourrait ainsi multiplier les exemples où ne pas respecter un ou plusieurs de ces éléments du triptyque aurait des conséquences importantes sur la bonne marche du projet.

Mais, tout n’est pas aussi simple que ça car les notions de Coût, de Délai et de Qualité recouvrent beaucoup d’autres choses que je détaillerai dans plusieurs autres articles.

Ce qu’il est important de bien comprendre, lorsqu’on est chef de projet ou lorsqu’on est en passe de le définir, c’est que notre fameux triptyque doit sans cesse être revu et adapté en fonction des événements.

Ainsi, on se rend compte, en cours de projet, qu’en investissant x euros supplémentaires il est possible de doubler ou de tripler le retour sur investissement du projet, il serait vraiment dommage de ne pas revoir ses plans.

De même, si en réduisant le périmètre du projet et en augmentant sa qualité, il est possible de générer un plus haut degré de satisfaction des utilisateurs, il est possible que cela s’avère beaucoup plus intéressant au final.

Enfin, si en augmentant un peu les délais de livraison, il est possible de profiter de nouvelles technologies qui vont entraîner des gains importants dans l’exploitation quotidienne du projet, il faut se poser la question de savoir s’il ne vaut pas mieux profiter de cette nouvelle possibilité plutôt que de tenir absolument des délais.

Ceci étant, dans un projet, il est rare qu’un des trois axes (Coût – Délai – Qualité) n’ait pas de contraintes fortes qui empêchent de le faire varier. Et, quand ce sont les trois axes qui ont des contraintes fortes, la gestion du projet devient souvent plus complexe tout en nécessitant plus de compétences de la part du chef de projet.

Au final, un bon chef de projet n’est pas celui qui respecte, de manière doctrinaire, tous les critères de Coût, de Délai et de Qualité, mais celui qui est capable de jongler en permanence avec ces critères pour que son projet aboutisse, mais surtout pour qu’il tienne compte du contexte pour apporter le meilleur résultat possible pour le client.

Si ceci est valable pour un chef de projet dans une société finale, il faut aussi reconnaître que cette adaptation ne se fait pas de la même façon lorsque le chef de projet travaille au forfait pour un client pour une SSII. Si les critères restent les mêmes dans l’absolu, les priorités sont bien souvent différentes comme nous le verrons dans un autre article.

Ce contenu a été publié dans Coût, Délai, Qualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *