Résolution de problèmes : Le diagramme de décision

DIagramme de décision

DIagramme de décision

Définition du diagramme de décision

Outil d’aide au choix du meilleur processus de décision en évaluant les situations possibles et leurs conséquences probables. Il permet d’anticiper les aléas liés à la mise en place des solutions retenues et de prévoir les mesures alternatives permettant de garantir le bon déroulement des actions depuis le début et jusqu’à la fin d’un processus bien défini.

Objectifs du diagramme de décision

  • Mettre en lumière les difficultés qui peuvent surgir dans la mise en oeuvre d’un nouveau processus.
  • Analyser les différents procédés possibles pour atteindre un résultat voulu.
  • S’adapter aux nouvelles informations disponibles, pour une démarche donnée.
  • Aider à faire face à des situations par nature changeantes.
  • Donner une vue systématique des actions à entreprendre.
  • Minimiser les pertes de temps occasionnées par les événements imprévus.
  • Implanter de manière fiable des solutions dans un environnement bien défini.

Synonymes et variantes du diagramme de décision

Synonyme : PDPC – Process Decision Program Chart

Conditions d’utilisation

Pré-requis : Avoir identifié les actions à mettre en oeuvre pour atteindre un objectif donné.

Le diagramme de décision est utilisé pour envisager tous les aléas pouvant survenir lors de la conduite d’une action et formuler les décisions d’actions correctives.

Conditions de réussite

  • Disposer des moyens pour mettre en oeuvre les actions correctives permettant de parvenir au but recherché.
  • Outil à utiliser par une équipe de direction ou un groupe de travail de 4 à 7 personnes.

Description

Matériel : grande feuille de papier kraft, post-it, feutres de différentes couleurs.

Réalisation

Etape 1 : Rappel du thème

En toutes lettres, en haut du tableau.

Etape 2 : Définition de l’objectif

(Écrit, en bas du tableau : « Quelles sont les différentes actions qui nous permettront d’atteindre tel objectif ? »)

  • Choix de l’objectif.
  • Clarification de l’objectif : on peut utiliser le QQOQCP pour définir les caractéristiques principales de l’objectif.

Etape 3 :  Définition et clarification de la situation initiale

De la même façon.

Etape 4 : description du processus attendu

  • Production des fiches « action ».
  • Production des fiches « résultat », correspondant aux situations attendues, résultant de chaque action proposée.
  • Les fiches sont placées sur le tableau de façon consécutive, de manière à relier la situation initiale à l’objectif.

Etape 5 : Recherche des aléas

  • Recherche des « résultats indésirables ».
  • Recherche des « actions correctives ».

Etape 6 : Finalisation du diagramme

  • Dessin des enchaînements.
  • Choix des critères d’évaluation des étapes les plus critiques (actions, avec des aléas importants possibles).
  • Cotation et choix des actions nécessitant une vigilance notable.

Etape 7 : Suivi et mises à jour

  • Suivi du plan d’action.
  • Évaluation des actions correctives mises en oeuvre.
  • Mises à jour du diagramme.

Exemple schématique d’un diagramme de décision :

Le diagramme de décision

Le diagramme de décision

 

Les autres outils qui peuvent être utilisés pour la résolution de problèmes.

Ce contenu a été publié dans Résolution de problèmes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *